Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Baguage des vautours

, 17:07pm


Le baguage des jeunes vautours fauves au nid.







Au mois de mai, une cinquantaine de poussins vautours sont bagués dans  leur nid.













Il faut alors descendre en rappel dans des falaises de plus de 100  mètres jusqu’à l’aire.

























Il n'y a qu'un seul poussin par nid.















Une bague différente par patte : une bague métallique du Muséum national d'Histoire Naturelle portant un numéro de référence, qui est la carte d'identité de l'oiseau,






une bague plastique de plus grande taille, avec des lettres, permettant une lecture à distance avec du matériel optique.
















Identification par immatriculation visible aux jumelles




















On prélève aussi  quelques duvets pour  l'identification ADN.










Autres mesures....

l’individualisation des oiseaux est donc possible tout au long de l'année.
Le baguage est effectué très rapidement, ce sera le seul leur seul contact avec l'homme










Vous pouvez voir que le poussin est stressé par la présence du bagueur, les parents tournent devant la falaise sans s'approcher toutefois.




















Grâce à ce travail, on connaît par exemple la longévité des Vautours (35 ans en nature) 
leurs déplacements dans d'autres colonies ou leur déplacements   exceptionnels comme ce vautour fauve mort au Sénégal ou cet autre  observé en Lettonie, tous deux nés dans les Gorges de la Jonte et du 
Tarn.





Pour les Vautours Moines, il faut grimper dans les arbres pour  cette opération.










Environ 240 couples de Vautours fauves sont dénombrés sur les Grands 
causses avec un taux de succès de reproduction de 0, 73 %.
Par  exemple en 2008 sur 215 pontes, 163 jeunes vautours ont pris leur 
envol.








Si cette colonie augmente tous les ans ses effectifs, c’est que ses ressources alimentaires sont très importantes dans la région (1.000.000 de brebis en Aveyron). En effet, les nombreux élevages (ovins notamment) des Grands Causses produisent une mortalité très importante fournissant aux vautours de nombreux cadavres tout au long de l’année. Des phénomènes de régulation sont déjà observés et touchent en premiers les jeunes oiseaux au départ du nid qui n’atteindront pas tous l’âge adulte. Cette mortalité chez les jeunes vautours permettra à terme d’arriver à un équilibre entre la taille de la colonie et le potentiel alimentaire.



La zone de prospection des vautours pour la recherche de nourriture est plus ou moins comprise dans un rayon de 50 kilomètres autour du Rozier. Cette zone immense leur permet de découvrir de nombreux cadavres et parfois, moins d’une heure après leur mort. Ces oiseaux assurent donc un rôle de nettoyeur de la nature et sont de ce fait des auxiliaires de l’agriculture.

Mais tous ces jeunes n'atteignent pas l'âge adulte, la régulation 
naturelle élimine les faibles.


Merci à....






                              
Jean-Louis Pinna





et à ....












Philippe Lecuyer
















pour leur aide et leur gentillesse.

Bibliographie : LPO et PNC, "Vautours : Réintroduction et conservation dans les Grands Causses"



Ci-dessous, le diaporama des photos effectuées à cette occasion



Picasa SlideshowPicasa Web AlbumsPlein Ecran